Navigation principale

Navigation contextuelle

Vous êtes dans : paysages > PRESENTATION > Comment s'organise le contenu de l'Atlas ?

Comment s'organise le contenu de l'Atlas ?

Le contenu de l’Atlas des paysages de la Haute-Normandie se décompose en deux grandes parties : "Connaître" et "Comprendre et Agir"

 

CONNAÎTRE comprend deux chapitres :

1. Aperçu général : les grands ensembles paysagers de la Haute-Normandie : Une extraordinaire diversité de paysages
Ce chapitre brosse à grands traits la diversité des paysages rencontrés en Haute-Normandie, identifie les grands types de paysages et aboutit à la carte générale des unités de paysage : 44 unités de paysage ont été identifiées.

 

2. Aperçu détaillé : les unités de paysage de la Haute-Normandie : Caractéristiques et analyse critique des paysages
C’est la partie la plus précise de l’atlas. Une unité de paysage est un pan de territoire qui présente des caractéristiques paysagères propres. L’identification des unités est un moyen de connaissance qui permet de mettre au jour la diversité des paysages du département, et de définir les traits de caractère qui font la personnalité de chacun. Les unités de paysage offrent ainsi des bases pour définir et mettre en oeuvre des modes d’aménagement du territoire adaptés et attentifs aux spécificités, et pour contribuer, au travers des actions quotidiennes d’aménagement, à la diversité et à la richesse des paysages héritées de la géographie et de l’histoire. C’est en ce sens que le paysage est un patrimoine vivant. Chaque unité fait l’objet d’un développement en trois parties : un chapitre «Situation», un chapitre «Caractéristiques paysagères», un chapitre «Analyse critique, identification des problématiques».

Contenu du chapitre « Situation » Le chapitre « Situation » contient :

 

Contenu du chapitre « Caractéristiques paysagères » Le chapitre «caractéristiques paysagères » contient :

 

Contenu du chapitre «Analyse critique, identification des problématiques »

Le chapitre « Identification des problématiques » contient deux chapitres résumant :

Pour chacune de ces valeurs paysagères, de ces risques et problèmes énoncés, quelques pistes d’actions sont abordées dans l’idée d’amorcer des mesures concrètes et envisageables dans un objectif de valorisation et de maîtrise des paysages.Des photographies d’illustration des principaux enjeux identifiés. Une cartographie d’enjeux, reprenant les deux catégories ci-dessus :

Les analyses critiques et les pistes d’actions ainsi développées n’ont pas l’ambition de l’exhaustivité : elles ont vocation à introduire au débat, à construire un regard critique partagé sur l’état de chaque paysage de la région, à prendre la mesure d’actions concrètes qui pourraient être menées. Les cartographies, construites sous format SIG, peuvent utilement être complétées à l’occasion des études paysagères menées aux échelles intercommunales et communales, et des révisions ou élaboration des documents d’urbanisme.

 

 

COMPRENDRE ET AGIR comprend cinq chapitres :

1. Les fondements naturels et humains des paysages de la Haute-Normandie : Une diversité paysagère ancrée dans la géographie et dans l’histoire

Ce chapitre explique l’origine de la diversité des paysages, dans leurs dimensions géographiques et historiques.

 

2. Les fondements culturels des paysages de la Haute-Normandie : Perception et représentation au fil de l’histoire
Ce chapitre brosse à grands traits l’évolution de la perception et des représentations des paysages de la Haute-Normandie au fil de l’histoire : une évolution remarquable de la relation sensible d’une époque.

 

3. Les valeurs paysagères-clefs de la Haute-Normandie :
Il s’agit d’une synthèse sur ce qui fait la personnalité des paysages de la Haute-Normandie, ce qui peut nourrir les politiques d’aménagement pour poursuivre la construction de cette personnalité.

 

4. Les dynamiques d’évolution récentes, en cours :
Les dynamiques d’évolution perceptibles (les stigmates) sont identifiées par le travail de terrain, par les rencontres et les avis du comité technique. Les dynamiques d’évolution récentes sont mises en évidence par images successives. Emergent ainsi les opportunités, les risques et les problèmes en matière de paysage, liés à ces dynamiques.

 

5. Les orientations et recommandations pour les paysages de la Haute-Normandie :
Des « objectifs » sont dégagés, en nombre restreint, qui constituent chacun un axe possible pour une politique de paysage à l’échelle régionale. Ces objectifs sont précisés par l’identification d’actions et de principes d’actions possibles, qui permettent de les rendre plus concrètes et de nourrir un regard partagé sur les façons de faire.